Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

Zones sordides (The Beast)

031733.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Les thrillers flamands se révèlent en général d'une grande noirceur sans franchir cependant la ligne jaune. Jusqu'à The Beast de Hans Herbots qui lui, ne s'y arrête pas, et s'engouffre dans des zones sordides avec une volonté affichée de choquer en évoquant (pas en montrant, encore heureux) des actes innommables. Evidemment que faire peur au cinéma n'a rien de criminel mais le film pousse le bouchon beaucoup trop loin dans le glauque et l'insupportable. Pourtant, The Beast, adapté d'un roman de Mo Hayder, est plutôt maîtrisé si l'on s'en tient à son aspect de polar poisseux dont la figure centrale de l'enquêteur est hantée par un drame personnel. L'on retrouve là une ambiance qui rappelle les romans noirs scandinaves, notamment. Ne serait-ce cette surenchère dans un sujet, la pédophilie, suffisamment sombre en lui-même, le film, par ses choix esthétiques et son enchevêtrement d'intrigues sinueuses, aurait pu être loué pour son atmosphère et son cheminement fatal. Mais sa complaisance dans le malsain est rédhibitoire.

 

366315.jpg-cx_160_213_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Classement 2015 : 180/246

 

Le réalisateur :

Hans-Herbots.jpg

 

Hans Herbots est né à Anvers le 13 mai 1970. Il a tourné de nombreuses fois pour la télévision et 6 films pour le grand écran.



30/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres